Vingt-et-une équipes sont déjà inscrites au deuxième Défi des Tout-Puissants au profit de Leucan Montérégie.
, , ,

Seconde édition du Défi des Tout-Puissants

Vingt-et-une équipes sont déjà inscrites au deuxième Défi des Tout-Puissants au profit de Leucan Montérégie.

C’est plus de la moitié des 40 équipes souhaitées par le comité organisateur.

Les équipes doivent comprendre cinq participants dans le volet compétition et de dix personnes pour le participatif.

Les équipes devront tirer sur une distance trois des six véhicules lourds, allant du véhicule tactique blindé de Rheinmettall Canada de 33 000 lb à un camion du Service incendie de Longueuil de 68 000 lb.

Hugo Girard revient cette année comme co-porte-parole et il aura à ses côtés une jeune fille de huit ans de Sainte-Julie, membre de Leucan, Stella-Rose Bouchard.

Le Défi aura lieu sur les terrains de Pascan Aviation dans la zone aéroportuaire Saint-Hubert, le dimanche 17 septembre prochain.

Selon le chargé de projet, Martin Létourneau, une zone familiale sera aussi aménagée cette année.

Auteur : Henri-Paul Raymond

Supercliniques et Gaétan Barrette
, ,

Le ministre Barrette veut une superclinique au Dix30

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, invite la population, et les patients, à manifester leur désir de voir la clinique Dix30 devenir une superclinique médicale.

Selon lui, elle a tout ce que ça prend pour le devenir, mais il ne peut la forcer à changer de statut.

Le ministre soupçonne un manque de volonté de la part des médecins en place pour aller dans cette direction et trouve dommage que ce Groupe ne fasse pas le nécessaire pour devenir superclinique.

C’est pourquoi Gaétan Barrette a récemment invité les patients à se montrer plus insistant pour que le GMF se convertisse en superclinique.

Le ministre de la Santé ajoute que si les négociations ne donnent rien, il devra localiser la superclinique ailleurs.

Les médecins de la clinique Dix30 ont refusé toutes nos demandes d’entrevue.

Auteur: Henri-Paul Raymond

Jean Coutu en veut au gouvernement Couillard
, , , ,

Jean Coutu en veut au gouvernement Couillard

Jean Coutu reproche au gouvernement Couillard d’agir d’une mauvaise façon dans son approche pour négocier de nouvelles ententes avec l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires.

Il fait référence à l’entente conclue entre Québec et l’Association pour que cessent les prélèvements sur les honoraires chez les pharmaciens propriétaires.

L’homme d’affaires lui reproche aussi son règlement qui incite à aller en appels d’offres pour l’inscription de médicaments à la Liste des médicaments et pour les services de grossistes pour l’approvisionnement.

Il craint des pertes de revenus si le Québec devait permette à divers joueurs d’obtenir des contrats d’approvisionnement en médicaments génériques.

Il faut savoir que le fondateur des Pharmacies Jean Coutu est aussi impliqué dans sa filiale de fabrication de produits génériques « Pro Doc ».

Monsieur Coutu s’est adressé aux actionnaires ce mardi lors de l’AGA tenue au siège social de Varennes.

Auteur : Henri-Paul Raymond

Les paramédicaux font du bruit à la conférence du ministre Barrette
, ,

Les paramédicaux font du bruit à la conférence du ministre Barrette

Quelques centaines d’ambulanciers en grève de la Montérégie ont manifesté bruyamment, ce vendredi à Brossard, lors du forum citoyen organisé par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Les paramédicaux voulaient un geste concret du ministre pour dénouer l’impasse dans les négociations des conventions collectives échues depuis le 31 mars 2015.

Le président du syndicat du préhospitalier (CSN), Réjean Leclerc a soulevé quelques points, dont la gouvernance, le rapport Ouellet et la négociation.

Une ambulancière dans la salle veut aussi des réponses.

Le ministre Barrette s’est montré clair dans sa volonté de ne pas intervenir directement dans les négociations.

Il dit que l’argent est là, mais veut laisser les employeurs s’entendre avec leurs syndicats.

Il dit que ces derniers attendent de voir quel règlement sera signé chez Urgence Santé avant de régler.

Ce qu’a démenti Réjean Leclerc face à ses membres réunis à l’extérieur.

Auteur : Henri-Paul Raymond

Plus de 125 000$ pour la clinique externe de réadaptation de l'hôpital Charles-LeMoyne
, ,

Plus de 125 000$ pour la clinique externe de réadaptation de l’hôpital Charles-LeMoyne

L’association des auxiliaires bénévoles de l’hôpital Charles-LeMoyne a remis 127 890$ au Centre de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre (CISSSMC).

Ce don servira à acheter de l’équipement neuf pour la clinique externe de réadaptation de l’hôpital.

Les usagés pourront dorénavant user de nouveaux vélos stationnaires, de lits de traitement, de concentrateurs d’oxygène, d’un dynamomètre et d’un système permettent de traiter les problèmes reliés à l’équilibre.

L’association des auxiliaires bénévoles de l’hôpital Charles-LeMoyne est un organisme composé de près de 150 membres et qui a remis près de 1,2M$ en don depuis 2002.

Auteur : Philippe Asselin

Inauguration de la super-clinique Le Trait-d’Union à Delson
, ,

Inauguration de la super-clinique Le Trait-d’Union à Delson

Le gouvernement du Québec a inauguré une nouvelle super-clinique à Delson, lundi matin.

La clinique Le Trait-d’Union devrait accueillir 20 000 personnes par année qui ne sont pas inscrites auprès de médecins de famille.

Les citoyens pourront accéder à des soins 12 heures par jour, à tous les jours de la semaine.

Des services de prélèvement sanguin et d’imagerie médicale y seront offerts, entre autres.

Il sera possible de prendre rendez-vous à la clinique Le Trait-d’Union en ligne, avec le service Rendez-vous santé Québec.

Selon Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux, cette super-clinique contribuera à désengorger les urgences.

La clinique Le Trait-d’Union est la deuxième super-clinique en Montérégie.

Le gouvernement du Québec compte en implanter trois autres dans les prochaines années.

Auteur : Laurence Chartrand

Silvy Niquet
, ,

Une première femme présidente du conseil d’administration de la Fondation Hôpital Pierre-Boucher

En 30 ans d’existence, c’est la première fois qu’une femme devient présidente du conseil d’administration de la Fondation Hôpital Pierre-Boucher.

Le conseil d’administration a voté à l’unanimité pour Silvy Niquet en tant que présidente.

Mme Niquet est membre du conseil d’administration depuis 2011, offre un soutien financier à l’organisation et participe à de nombreux événements-bénéfice.

La nouvelle présidente s’implique aussi auprès de la Fondation Hôpital Honoré Mercier et la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Auteur : Laurence Chartrand

L'Hôpital Charles-Lemoyne devrait ajouter du personnel aux urgences
, ,

L’Hôpital Charles-Lemoyne devrait ajouter du personnel aux urgences

Le ministre de la Santé du Québec a confirmé sa volonté d’ajouter du personnel aux urgences de l’Hôpital Charles-Lemoyne de Longueuil.

Selon Gaétan Barrette, c’est la prochaine étape pour désengorger l’urgence de l’établissement.

Il a effleuré le sujet lundi, sans toutefois faire d’annonce officielle.

Le docteur Barrette souligne qu’il faut s’attaquer au problème du nombre de patients sur civières et pour cela il faut investir massivement pour sortir de l’urgence les lits appelés NSA, qui sont de courte durée.

Selon lui, cette situation constitue la principale cause du débordement des urgences et des périodes d’attentes.

Le ministre avance une solution qui pourrait être adaptée à Charles-Lemoyne.

Auteur : Henri-Paul Raymond

L'Hôpital Charles-Lemoyne inaugure sa nouvelle urgence
, ,

L’Hôpital Charles-Lemoyne inaugure sa nouvelle urgence

La nouvelle urgence de l’Hôpital Charles-Lemoyne de Longueuil accueillera ses premiers patients dès mercredi.

L’urgence ultra moderne est dotée d’équipements à la fine pointe de la technologie.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a dit que c’est la concrétisation d’un long projet de 40 M$ réalisé en deux segments.

La nouvelle installation comprend des salles de radiologie, d’orthopédie, d’obstétrique et une salle de choc.

Le Ministre se dit confiant que les patients pourront espérer attendre moins longtemps avant d’être vu par un médecin et que déjà la période tend à diminuer.

Le docteur Barrette en a fait l’inauguration aujourd’hui en présence d’une centaine de personnes.

L’urgence de l’Hôpital Charles-Lemoyne a répondu à 85 000 patients et reçu jusqu’à 57 ambulances par jour au cours de la dernière année.

Auteur: Henri-Paul Raymond

, ,

Plus de 100 000$ amassé pour la sclérose en plaques en Montérégie

Dans le cadre du mois de la sensibilisation à la sclérose en plaques, la Section Montérégie de la Société canadienne de la sclérose en plaques a amassé plus de 100 000$

Ce mois s’est conclu par La Marche de l’espoir, qui a permis d’amasser plus de 85 000$, dimanche passé, à Saint-Hubert

Ce sont quelques 500 participants ont parcouru les sentiers du parc de la Cité afin de récolter des dons.

La traditionnelle campagne de l’oeillet a aussi permis d’amasser 10 000$ et la Course défi eSPoir a généré des recettes d’un peu plus de 5 000$.

« Nous remercions les nombreux bénévoles très dévoués, tous les participants et la générosité de chacun ! Nous sommes très heureux de ce succès qui va bénéficier à la recherche et aux quelques 2 000 personnes atteintes de sclérose en plaques en Montérégie » souligne Corinne Demars, directrice générale de la Section Montérégie.

Auteur: Philippe Asselin

, ,

La Fondation Compagnom lance une campagne de sensibilisation au trouble dépressif persistant

La Fondation Compagnom lance la toute première campagne de sensibilisation au trouble dépressif persistant (TDP). 

Le TDP est un trouble de l’humeur peu connu, qui toucherait jusqu’à 6% de la population.

Le Dr Jean-Pierre Gouin, médecin de famille dans le Vieux-Longueuil, explique pourquoi ce trouble est si peu connu

« Je pense qu’il y a deux aspects principaux. D’abord, il y a l’aspect de chronicité, on parle d’un trouble chronique qui évolue sur des décennies. Souvent les gens vont dire qu’ils ont toujours été comme ça, triste avec peu d’énergie et peu de confiance en soi. L’autre aspect, c’est que les symptômes sont moins intenses que, par exemple, une dépression majeure. C’est des symptômes qui amènent moins de disfonctionnement », relate le Dr Gouin.

Plusieurs outils ont été développés dans le cadre de cette campagne afin de faire connaître le trouble dépressif persistant. Une vidéo et le site web cestquoiletdp.ca ont été réalisés pour sensibiliser le grand public.

La campagne a comme thème Le TDP, le connaissez-vous? Et s’échelonnera jusqu’au 2 juin prochain.

Auteur : Philippe Asselin

, ,

La Fondation Hôpital Pierre-Boucher amasse 23M$ en 5 ans

La Fondation Hôpital Pierre-Boucher a amassé 23,6 M$ de 2011 à 2016, permettant de financer neuf projets.

Parmi ceux-ci, l’informatisation des données a sollicité la plus grande partie des fonds car les 10 M$ que coûtait le projet ont été avancés en totalité par la Fondation.

Ces 23 M$ ont également permis de contribuer au financement de l’agrandissement et réaménagement de l’urgence ainsi qu’à l’ajout de lits.

Si ce projet reçoit l’autorisation finale du ministère de la Santé, la capacité de l’urgence sera triplée et cinq civières seront ajoutées.

D’autres projets tels que l’achat d’un appareil de fluoroscopie multifonction, d’un deuxième tomodensitomètre et de pompes volumétriques pour soins infirmiers ont aussi été facilités dans les cinq dernières années.

Sur la photo: André Simard, directeur des services professionnels au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est.

Auteur : Yessica Chavez

,

Le Défi des générations contre le cancer double ses objectifs

La Fondation Hôpital Charles-LeMoyne souhaite doubler le nombre de participants à son Défi des générations contre le cancer afin de recueillir plus de 100 000$ servant à financer un «Tep Scan». 

Cet équipement est requis dans le diagnostic précis de plusieurs cancers et la Montérégie est actuellement dépourvue.

Afin d’attirer plus de participations, l’évènement offre deux nouvelles épreuves de 1 et 5km à la marche.

Celles-ci s’ajoutent aux courses de 1,5, 10 et 21 km.

L’ambassadeur de l’évènement, Mark Bedford, tiendra un journal de course hebdomadaire témoignant de son entrainement et sa motivation à participer à l’évènement.

«Les suivis, les soins, les gens qui travaillent ici sont exceptionnels! Ils sont impliqués. On entend souvent des mauvais commentaires sur le système de santé, comme quoi c’est embourbé, mais à Charles-LeMoyne c’est vraiment l’exception. Les gens ont vraiment à cœur la santé de leurs patient et leur bien-être. C’est ma façon de redonner au suivant. J’ai aussi des amis et des membres de ma famille qui luttent contre le cancer. [Ma participation au défi], c’est ma façon de leur montrer qu’après avoir passé la chimio et les tests, il y a de l’espoir. On peut redevenir en forme et avoir une vie active» explique celui qui courra le 5 km après s’être remis d’une leucémie aïgue.

Le Défi se déroulera le 30 septembre prochain au Parc Poly-Aréna de Brossard à compter de 8h30.

En 2015-2016, l’hôpital a reçu plus de 70 000 visites et traitements en oncologie, quelques 36 700 en radio-oncologie et près de 10 500 en chimiothérapie.

 

Auteur : Yessica Chavez

Gaétan Barrette aurait sauvé une clinique privée sur son comté avec des fonds publics
, , ,

Gaétan Barrette aurait sauvé une clinique privée des fonds publics

La clinique Chirurgie DIX30 de Brossard a reçu 3,4 M$ sur les quatre millions prévus pour un projet-pilote de la part de Gaétan Barrette alors qu’elle n’avait même pas à payer son loyer sans l’aide du gouvernement.

Selon le Journal de Montréal, cette clinique ainsi que deux autres de Montréal et Laval, Rockland MD et Opmédic font partie d’un projet pilote qui finance des chirurgies au privé.

Ces deux dernières cliniques n’ont reçu que 600 000$ et 200 000$ respectivement et n’ont pu commencer leur activités qu’environ six mois plus tard que la clinique de Brossard.

Toutefois, la clinique brossardoise accusait des retards dans le paiement de son loyer, à un point tel qu’elle a été mise en demeurer le 29 juin.

Le 5 juillet 2016, Gaétan Barrette s’est présenté à la clinique et a affirmé vouloir que le nombre de chirurgies augmente rapidement.

Pendant ce temps, les projets des cliniques de Montréal et Laval étaient sur la glace.

Toujours selon Le Journal, la directrice générale de Chirurgie DIX30, Aline Dorval, a écrit, dans un courriel envoyé aux gestionnaires de la bâtisse et dont une copie a été déposée au palais de justice: «Le Dr Barrette veut que, déjà en août, une augmentation des activités soit visible… On voit que Dr Barrette met de la pression sur ses troupes».

Pour Gaétan Barrette, il est normal que Chirurgie DIX30 ait reçu un montant de 3,4 M$ car elle a été la première des trois cliniques à commencer le projet.

Le fait qu’elle soit située sur le territoire de sa circonscription n’a rien à voir.

Le ministre de la Santé promet de rééquilibirer l’écart entre Chirurgie DIX30 et les deux autres cliniques d’ici la fin du projet-pilote en 2019.

Auteur : Yessica Chavez

Des citoyens s'informent sur les maladies des yeux
, ,

Des citoyens s’informent sur les maladies des yeux

Des citoyens d’un peu partout en Montérégie ont profité du Salon dédié à la santé des yeux pour en apprendre davantage sur les risques liés à la perte de la vision et les précautions à prendre.

Le Salon était présenté à l’Hôtel Sandman de Longueuil vendredi et les sujets abordé portaient sur la prévention, le dépistage et les traitements.

D’ailleurs, le Président de l’Ordre des optométristes du Québec, Dr Langis Michaud, a offert une conférence sur la fragilité de la vision.

De plus, Marc Renaud du Centre d’information sur le Glaucome de McGill, a parlé du glaucome, une des maladies oculaires les plus fréquentes et méconnues.

Le Salon était organisé par l’INCA et TechnoVision.

Auteur : FM 103,3

hôpital charles-lemoyne
, ,

L’hôpital Charles-Le Moyne choisi site à la maîtrise en pharmacothérapie

L’hôpital Charles-Le Moyne a été désigné site à la maîtrise en pharmacothérapie avancée par la faculté de pharmacie de l’Université de Montréal.

Un titre qu’il est le seul à posséder en Montérégie à présent et qui n’avait pas été décerné depuis une vingtaine d’années.

Les étudiants à la maîtrise en pharmacothérapie avancée pourront donc effectuer des stages et acquérir des connaissances plus approfondies sur la pratique de la pharmacie en milieu hospitalier.

Ils s’ajouteront à la vingtaine d’étudiants universitaires de premier cycle dans cette discipline que l’hôpital Charles-Le Moyne accueille chaque année.

Toutes disciplines confondues, plus de 3 100 stagiaires ont transité par le centre hospitalier en 2015-2016.

Auteur : Yessica Chavez

Les députés caquistes déplorent le temps d'attente en dermatologie en Montérégie
, , ,

Les députés caquistes déplorent le temps d’attente en dermatologie en Montérégie

Les députés caquistes déplorent le temps d’attente pour consulter un dermatologue en Montérégie qui peut aller de quelques semaines à plus de trois ans.

«Nous avons ici un autre exemple éloquent du sous-financement chronique de la Montérégie en santé», affirme Nathalie Roy. «En 2014-2015, ce déficit était de 137 millions $; malgré de légers réinvestissements, ce manque à gagner reste trop important et a une foule d’impacts négatifs», explique la députée de Montarville.

Selon les données obtenues par la Coalition Avenir Québec (CAQ) en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, environ 1500 patients de la Montérégie-Est sont dans la liste d’attente pour voir un dermatologue, alors que dans le centre de la région aucun médecin de cette spécialisation est en poste.

Nathalie Roy, Jean-François Roberge député de Chambly et François Paradis, député de Lévis et de porte-parole de la CAQ en matière de santé demandent au ministre Gaétan Barrette d’intervenir afin d’améliorer l’accès aux soins.

Auteur : Yessica Chavez

Plus de 1,75M$ pour les jeunes montérégiens en difficulté
, , ,

Plus de 1,75M$ pour les jeunes montérégiens en difficulté

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé jeudi un financement d’un peu plus de 1,75M$ afin d’améliorer l’accessibilité aux services psychosociaux et aux services de protection de la jeunesse en Montérégie.

Un peu plus de 880 00$ permettront à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) de s’ajuster à l’augmentation des situations rapportées.

Les listes d’attentes, notamment pour l’évaluation des signalements reçus seront réduites.

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie a tenu à rappeler l’importance d’intervenir le plus tôt possible dans la vie des jeunes».

Tandis que l’amélioration de l’accès aux services psychosociaux et l’augmentation du taux de prise en charge obtiendra un peu plus de 870 000 de cette subvention.

Auteur : Yessica Chavez

Près de 300 patients oubliés à l'Hôpital Charles-Le Moyne
, ,

Près de 300 patients oubliés à l’Hôpital Charles-Le Moyne

Quelques 280 patients en attente d’une endoscopie ont été effacés d’une liste d’attente à l’Hôpital Charles-Le Moyne par erreur un peu avant Noël, selon le Journal de Montréal.

Certain de ces patients n’ont attendu que quelques semaines de plus alors que d’autres ont été oubliés pendant plus d’un an.

Il s’agissait de rendez-vous dont un report avait été demandé par le médecin ou le patient.

Ceux-ci se sont retrouvées dans un «dossier parallèle» invisible en raison d’une erreur humaine selon l’hôpital.

Les personnes touchées n’étaient pas des cas prioritaires, mais 169 d’entre eux, considérés hors délais, ont été contactés dans les dernières semaines.

Ils ont obtenu des rendez-vous rapidement certains même dans les prochaines semaines.

Depuis la découverte de l’erreur, les procédures de vérification ont été revues et de la formation a été ajoutée pour le personnel.

De son côté, l’avocat Jean-Pierre Ménard se dit très inquiet et demande à l’hôpital d’aviser toutes les personnes concernées par la situation et de faire une déclaration d’accident.

Auteur : Yessica Chavez

L'accès aux soins médicaux en Montérégie : un échec selon les députés péquistes
, , ,

L’accès aux soins médicaux en Montérégie : un échec selon les députés péquistes

Les députés péquistes de la Montérégie et l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) dénoncent le transfert de ressources des CLSC vers des cliniques privées dans la région.

Les députés Catherine Fournier de Marie-Victorin, Diane Lamarre de Taillon, Stéphane Bergeron de Verchères, Dave Turcotte de Saint-Jean ainsi que Carolle Dubé et Fabienne Chabot de l’APTS réclament aussi un meilleur accès des soins médicaux dans la région.

Mme Lamarre, porte-parole de l’opposition en matière de santé affime «qu’environ 400 000 personnes en Montérégie n’ont pas de médecin de famille et qu’il faudrait que 200 000 personnes en obtiennent un d’ici la fin de l’année 2017 pour que l’objectif ministériel de 85% soit atteint».

De son côté, Fabienne Chabot, responsable politique à l’APTS, se questionne sur les coûts de transition reliés au redéploiement des ressources. «Comment les dossiers cliniques seront-ils transférés?», demande-t-elle.

Auteur : Yessica Chavez

Une campagne de visibilité pour le Comité des usagers Champlain-Charles-Le-Moyne
, ,

Campagne de visibilité pour le Comité des usagers Champlain-Charles-Le-Moyne

Le Comité des usagers du réseau local de service Champlain-Charles-Le-Moyne mène une campagne de visibilité auprès de la population par l’entremise d’affiches sur les autobus et des abribus du Réseau de Transport de Longueuil.

Avec cette campagne, le Comité souhaite se rapprocher des citoyens et prendre le pouls sur l’état des soins dans les divers établissements de santé de ce réseau local.

Denise Ménard, présidente du Comité des usager Champlain-Charles-Le-Moyne, explique.

Les usagers qui souhaitent acheminer leurs commentaires et critiques au Comité pourront appeler le bureau du Comité et leurs plaintes seront noté dans un cahier de charges.

Celles-ci seront alors acheminées aux personnes ressources pour corriger les situations qui s’avèreront problématiques.

Auteur : Yessica Chavez

Clinique médicale
, ,

La première superclinique de la Montérégie verra le jour à Greenfield Park

Le Groupe de médecine familiale Azur, dans l’arrondissement de Greenfield Park, à Longueuil deviendra la toute première superclinique de la Montérégie.

L’établissement offrira donc l’accès à un médecin sans rendez-vous, à raison de 12h par jour, 7 jours sur 7.

Le niveau 4 de cette superclinique signifie que les médecins qui y travaillent devront offrir au moins 50 000 consultations sans rendez-vous par année, selon ce qu’a annoncé le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

L’ouverte de cette superclinique s’ajoute aux autres mesures annoncées cette semaine afin de réduire le niveau d’occupation des urgences dans la région.

Rappelons qu’en 2016, Gaétan Barrette avait promis l’ouverture d’une cinquantaine de supercliniques avant la fin de 2018.

Une mesure qui faisait partie de ses promesses lors de la dernière campagne électorale.

Auteur : Yessica Chavez

Deux députées péquistes plaident pour la survie de l'information régionale
, , ,

Diane Lamarre demande au Protecteur du citoyen de faire des vérifications

La députée péquiste de Taillon, Diane Lamarre, demande au Protecteur du citoyen du Québec de faire toute la lumière sur une situation touchant une dame âgée, samedi.

Elle dit avoir été ébranlée d’avoir appris que la dame de 78 ans était demeuré plus de trois heures au sol à attendre les secours d’Urgence-Santé, après s’être fracturée une hanche.

Elle apporte son soutien à cette dame de Laval et affirme que le délai d’ambulance est totalement déraisonnable et inacceptable.

La députée Lamarre ajoute qu’il s’agit là d’une source d’inquiétude supplémentaire pour les personnes âgées à domicile.

L’incident s’est toutefois produit dans un CHSLD.

Selon Diane Lamarre, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, « doit expliquer pourquoi cela s’est produit et donner l’assurance que cela ne se produira plus. »

Auteur : Henri-Paul Raymond

 

, ,

Les paramédics de la CETAM sont en grève et veulent négocier

Les 815 paramédics de la Montérégie ont amorcé leur première journée de grève ce samedi en tenant une manifestation à Saint-Bruno-de-Montarville.

Une trentaine d’ambulanciers membres du SPPM-CSN ont dénonce la lenteur des négociations pour le renouvellement des conventions collectives.

Selon le président du syndicat, Gaétan Dutil, les pourparlers avec la Corporation des services d’ambulance du Québec achoppent notamment sur les salaires, la bonification du régime de retraite, les horaires et la charge de travail.

La convention collective est échue depuis mars 2015 et aucune discussion n’a lieu présentement. M. Dutil espère que ce débrayage va inciter le gouvernement du Québec a reprendre les pourparlers.

Ils ont élaboré une liste d’une quinzaine de services et de tâches qui seront faits autrement durant la grève, tout en maintenant les services essentiels aux citoyens.

La grève touche environ 300 paramédics de la CETAM.