L’enquête publique en déontologie visant Paul Leduc reprenait ce matin
, , ,

L’enquête publique en déontologie visant Paul Leduc reprenait ce matin

L’enquête publique en déontologie concernant Paul Leduc, maire de Brossard, se poursuivait ce matin à la Commission municipale du Québec.

M. Leduc aurait utilisé des fonds publics afin de financer des publicités partisanes.

En plus de cette enquête, le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire avait annoncé en juin qu’un rapport sur la gestion de la Ville de Brossard serait rendu public cet automne.

Paul Leduc a fait l’objet de nombreuses controverses dans les dernières années.

En 2016, la firme Banks & Mackenzie avait conclu que le climat de travail à la Ville était toxique et que plusieurs employés souffraient de détresse psychologique.

Auteur : Laurence Chartrand

Le son de Metallica est bien présent à Saint-Lambert
, , ,

Le son de Metallica est bien présent à Saint-Lambert

Les citoyens de Saint-Lambert ont profité bien malgré eux, pour certains, du spectacle du groupe Metallica hier soir sur l’île Notre-Dame.

Cette situation a suscité des dizaines de plaintes auprès de l‘administration municipale et du maire Alain Dépatie.

La proximité de la scène, en raison des travaux de réaménagement du parc Jean-Drapeau, fait en sorte que le bruit est encore plus fort à Saint-Lambert.

Pour le maire Dépatie, le déplacement de la scène prend davantage de citoyens en otage du bruit qui est maintenant dirigé vers le centre-ville.

La Ville invitait les mécontents à envoyer leurs plaintes à la Direction du Parc Jean-Drapeau.

Celle-ci affirme n’en avoir reçu aucune, tout comme le Service de police de l’agglomération de Longueuil.

La Direction du Parc dit avoir débloqué deux millions de dollars pour aménager une technique de mitigation du son lors de la réouverture du parc en 2019.

Auteur : Henri-Paul Raymond

Beloeil se donne une vision de développement sur 10 ans
, , ,

Beloeil se donne une vision de développement sur 10 ans

La Ville de Beloeil se dote de cinq priorités pour réaliser sa planification stratégique 2018-2028.

Ces priorités proviennent de consultations tenues auprès des citoyens.

Les objectifs pour la prochaine décennie sont d’être un leader en développement économique et durable.

La Ville veut aussi promouvoir les saines habitudes de vie, devenir une ville «verte» et améliorer la performance et l’efficacité organisationnelle.

D’ailleurs, pour le volet économique et durable, Beloeil entend développer un million de mètres carrés de terrains vacants en zone blanche, attirer et accompagner de nouvelles industries.

La mairesse, Diane Lavoie, dit que Beloeil veut éviter d’égorger ses citoyens en maintenant un taux de taxation en bas de l’IPC.

La Panification stratégique servira à mettre en place des mesures écoénergétiques, à supprimer l’enfouissement et à augmenter les espaces verts.

En fin, Beloeil va augmenter l’offre en loisir, en culture et au niveau communautaire.

La mairesse Lavoie dit que l’administration municipale doit maintenant se mettre à la tâche.

Auteur : Henri-Paul Raymond

Ville de Sainte-Julie
, , ,

Sainte-Julie inaugure sa première rue conviviale

La Ville de Sainte-Julie a inauguré sa première rue conviviale sur la rue Giverny, dans le district du Rucher.

Le concept vise à ce que les automobilistes diminuent leur vitesse dans les rues résidentielles.

Il faut qu’il y ait une initiative citoyenne pour qu’une rue soit acceptée par la Ville et devienne conviviale.

« Ce qui est important, c’est qu’il doit y avoir des citoyens qui parlent à leurs voisins parce qu’il faut qu’au minimum 33% des propriétaires de la rue acceptent et signent un engagement de conduite à moindre vitesse dans leur rue », explique Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie.

Mme Roy ajoute que la limite de 40 km/h est trop élevée quand il y a des enfants ou encore des cyclistes qui circulent dans la rue.

La rue conviviale vient pallier avec le fait qu’il soit parfois impossible de réduire la limite de vitesse de certaines rues, en l’absence d’un parc ou d’une garderie.

La Ville installera donc un affichage à l’entrée de la rue Giverny et un bac à fleurs au centre de la rue pour favoriser une réduction de vitesse.

Cinq autres rues ont été acceptées par le programme de la Ville et d’autres sont en cours d’analyse.

Auteur : Laurence Chartrand

Le son de Metallica est bien présent à Saint-Lambert
, , ,

Le son de Metallica est bien présent à Saint-Lambert

Les citoyens de Saint-Lambert ont profité bien malgré eux, pour certains, du spectacle du groupe Metallica hier soir sur l’île Notre-Dame.

Cette situation a suscité des dizaines de plaintes auprès de l‘administration municipale et du maire Alain Dépatie.

La proximité de la scène, en raison des travaux de réaménagement du parc Jean-Drapeau, fait en sorte que le bruit est encore plus fort à Saint-Lambert.

Pour le maire Dépatie, le déplacement de la scène prend davantage de citoyens en otage du bruit qui est maintenant dirigé vers le centre-ville.

La Ville invitait les mécontents à envoyer leurs plaintes à la Direction du Parc Jean-Drapeau.

Celle-ci affirme n’en avoir reçu aucune, tout comme le Service de police de l’agglomération de Longueuil.

La Direction du Parc dit avoir débloqué deux millions de dollars pour aménager une technique de mitigation du son lors de la réouverture du parc en 2019.

Auteur: Henri-Paul Raymond

Autre été de travaux sur Chemin des Prairies à Brossard
, , ,

Autre été de travaux sur Chemin des Prairies à Brossard

Des résidents du Chemin des Prairies à Brossard vont devoir endurer des travaux de réfection sur leur rue, et ce, pour une deuxième année de suite.

En effet, la Ville va amorcer une nouvelle phase de réfection de la rue qui se déroulera jusqu’au mois d’octobre.

Toutefois, selon le Service des communications de la Ville, il faudra attendre la fin du mois d’août pour le début des travaux, puisque le contrat n’a pas encore été octroyé.

Des citoyens reprochent déjà à l’administration municipale de ne pas les avoir avisés de cette seconde année de travaux.

Sur le site Internet de la Ville, cette seconde étape des travaux était annoncée pour les mois de juillet à octobre.

Les résidents dénoncent aussi l’état de la chaussée partiellement réparée et dangereuse par endroits pour les piétons et les cyclistes.

La facture globale du chantier 2017 s’élève à 8,6 M$.

Auteur : Henri-Paul Raymond

La librairie Saindon de la rue St-Charles dans le Vieux-Longueuil, va peut-être pouvoir vendre ses livres à l'extérieur grâce à un « kiosque » payé par l'arrondissement.
, ,

La Librairie Saindon pourrait sortir sur la rue

La librairie Saindon de la rue St-Charles dans le Vieux-Longueuil, va peut-être pouvoir vendre ses livres à l’extérieur grâce à un « kiosque » payé par l’arrondissement.

Une nouvelle qui a tout pour réjouir le propriétaire, Paul Saindon, mais il demeure prudent face à cette décision adoptée au conseil d’arrondissement dans la division.

Les élus du Vieux-Longueuil ont adopté un projet pilote pour tester une formule de présentoir extérieur, de type kiosque, de la fin juillet au 30 octobre.

La proposition faite par la conseillère Josée Latendresse a fait l’objet d’un vote chez les élus ; vote qui a été demandé par Monique Bastien appuyée de Sylvie Parent.

Ces deux conseillères ont voté contre, tout comme Colette Éthier, alors que la présidente d’arrondissement, France Dubé, s’est abstenue de voter.

Josée Latendresse, Benoît L’Écuyer, Xavier Léger, Stéphane Richer et Michel Lanctôt ont cependant voté favorablement pour faire adopter la résolution.

Paul Saindon attend depuis longtemps un tel projet, mais il veut rencontrer le conseil pour en connaître les détails et savoir s’il pourra ou non être réalisé.

Auteur : Henri-Paul Raymond

À L'instar de Longueuil et de Saint-Lambert, la Ville de Brossard va aussi tenir un projet-pilote pour la collecte des résidus alimentaires.
, , ,

Brossard va démarrer un projet de compostage

À L’instar de Longueuil et de Saint-Lambert, la Ville de Brossard va aussi tenir un projet-pilote pour la collecte des résidus alimentaires.

Les résidents du secteur S ont été choisis pour participer au projet-pilote dès septembre.

Brossard permettra à 1000 ménages d’essayer les bacs bruns et la collecte des résidus de cuisine et de jardin.

L’annonce avait été faite en décembre dernier et selon la Ville, ce secteur permettra une évaluation optimale de la collecte.

Les familles ciblées seront obligées de participer au projet-pilote et seront accompagnées durant le processus.

L’initiative s’inscrit dans le Plan d’action en environnement 2015-2017 qui vise à réduire les matières organiques enfouies dans le sol.

Auteur : Henri-Paul Raymond

La route 132 sera partiellement fermée à la hauteur de la route 112 la nuit prochaine de 22h à 5h.
, , ,

Fermeture partielle de la route 132 à Saint-Lambert

La route 132 sera partiellement fermée à la hauteur de la route 112 la nuit prochaine de 22h à 5h.

En direction est, les automobilistes pourront circuler seulement sur la voie de droite.

Seul l’accotement sera fermé en direction ouest.

Selon le Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, ce sont des inspections qui causent cette fermeture.

Auteur : Laurence Chartrand

La plage de Longueuil ouvre le 20 juillet
, , ,

La plage de Longueuil ouvre le 20 juillet

Les baigneurs n’ont plus que quelques jours d’attente avant de se rendre à la plage municipale de Longueuil, située sur l’île Charron.

La Ville confirme son ouverture pour le 20 juillet.

Des équipes ont travaillé à refaire un nouveau site de sable pour compenser celui qui avait disparu en raison du niveau d’eau élevé du fleuve Saint-Laurent.

Longueuil affirme que toutes les installations sanitaires et sportives, l’aire de pique-nique et la rampe de mise à l’eau sont toujours accessibles.

De plus, une navette gratuite fera le trajet du métro Longueuil au parc de l’Île-Charron et au parc national des Îles-de-Boucherville.

La plage a été inaugurée en juin 2016 au coût de 2,3 M$.

Elle a été temporairement fermée le 20 juillet de la même année pour la mauvaise qualité de son eau et rouverte quelques jours plus tard.

 Auteur : Henri-Paul Raymond

La Ville de Brossard adoptera la norme anti-corruption ISO 37001
, ,

La Ville de Brossard adoptera la norme anti-corruption ISO 37001

La Ville de Brossard vient d’adopté une résolution pour l’implantation de la norme anti-corruption ISO 37001.

Cette norme aide à prévenir les problèmes de corruption au sein de la gestion d’organisations et est reconnue dans 160 pays.

La résolution devait être votée lors de la plus récente séance du conseil.

Pourtant, une information concernant l’implantation de la norme avait déjà circulé auprès d’un média local, comme l’indique Claudio Benedetti, conseiller municipal.

« Je regarde dans le journal de Brossard Éclair daté du mercredi 5 juillet, ça c’est demain. Dans le Brossard Éclair, à la page 5, il y a un article qui annonce l’implantation de la norme à Brossard », explique M. Benedetti.

Rappelons qu’un rapport d’enquête sera dévoilé cet automne sur la gestion de la Ville de Brossard.

Auteur : Laurence Chartrand

l'Apart à moi
, , ,

L’Appart à moi pour intégrer les jeunes déficients

Un immeuble de neuf logements destinés à des jeunes déficients intellectuels devrait voir le jour cet automne. 

Le projet, appelé L’appart à moi, vise à encourager l’autonomie et l’insertion sociale de neuf jeunes atteints de trisomie 21 ou déficients intellectuels âgés de plus de 18 ans.

L’immeuble qui sera construit est le fruit du travail ardu des parents de ces jeunes.

Ils ont effectivement organisé des multiples activités avec leurs enfants afin d’amasser les fonds nécessaires pour leur projet.

La Ville de Longueuil a également approuvé, la semaine dernière, une aide financière à cette initiative par le biais d’Accès Logis.

Il s’agit du premier projet en ce genre, mais le président de l’organisme Daniel Leblanc croit qu’il pourrait servir de modèle pour d’autres parents.

«La demande est très grande, mais on veut bien mettre en place ce premier projet. On veut s’assurer que ce soit un succès pour tous les intervenants. C’est certain qu’on estime qu’on est en train de préparer le terrain pour soit d’autres projets que nous allons entreprendre ou que d’autres parents voudront mettre en place. On est certainement prêts à collaborer et à partager pour que ce type de service soit disponible au plus grand nombre de personnes possibles», raconte le président.

Après la construction des logements, M. Leblanc affirme qu’il voudrait collaborer avec les commerces aux alentours pour aider les jeunes à décrocher un emploi.

Auteur : Yessica Chavez

La Ville s'entend avec la Fraternité des policiers et policières de Longueuil
, ,

La Ville s’entend avec la Fraternité des policiers et policières de Longueuil

Une entente de principe concernant la convention collective a été conclue entre la Ville de Longueuil et la Fraternité des policiers et policières de Longueuil.

L’entente permettra d’éviter la venue d’une conciliatrice dans les négociations et le retour de l’uniforme réglementaire des policiers.

C’est après une intensification des discussions entre les deux parties que l’entente a été conclue.

La version définitive de la convention collective devra être entérinée par les membres de la Fraternité des policiers et policières de Longueuil ainsi que conseil d’agglomération.

D’ici là, aucun élément de l’entente ne sera dévoilé.

Auteur : Laurence Chartrand

, ,

Saint-Bruno réduit sa dette

La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville rembourse 1,2 million de dollars de sa dette.

Le remboursement a été adopté par les élus municipaux lundi soir lors de la séance du conseil.

L’argent provient de l’excédent de fonctionnement accumulé et non affecté aux réserves de l’excédent accumulé affecté de 2,8 M$.

La Ville a décidé d’allouer un montant de 565 000$ pour l’acquisition d’équipements d’intérêts collectifs et près de 450 000$ pour des projets spéciaux.

L’enveloppe destinée aux équipements d’intérêts collectifs est un nouveau compte de dépenses pour éviter de trop emprunter pour réaliser des projets majeurs.

« L’équipement d’intérêts collectifs, donc on commence à se faire un fonds pour investir plus de comptant lorsqu’il sera temps de faire les trois projets majeurs dans la municipalité comme on a expliqué lors lancement du Plan d’urbanisme, le premier étant le complexe sportif. », explique le conseiller Martin Guèvremont.

De plus, une somme de 275 000$ va au fonds vert pour des travaux à caractère environnemental futurs.

 

Auteur: Henri-Paul Raymond

,

Boucherville veut consulter sur les lumières LED

La Ville de Boucherville demandera l’avis d’un expert dans le dossier de l’éclairage au DEL.

La pression mise par un comité de citoyens dans le Vieux Village, en plus des Bouchervillois qui ont manifesté leur inquiétude aux séances du conseil de ville est à l’origine de cette mesure.

La Ville veut donc avoir toutes les informations nécessaires avant de prendre une décision sur l’implantation de l’éclairage au DEL.

«C’est une technologie qui évolue rapidement. On voit que le nombre de degrés Kelvin diminue d’une fois à l’autre au niveau des éclairages. On veut donc en savoir plus sur les nouvelles méthodes avant d’aller plus loin», justifie le maire Jean Martel.

Le coût et le moment où sera déposée l’expertise n’est pas encore connu.

D’autres villes canadiennes comme Montréal se sont penchées sur cette question dans les derniers mois.

 

Auteur: Yessica Chavez

,

Le parc Lespérance fera peau neuve

Saint-Lambert investira environ 2,3M$ pour la réfection du parc Lespérance.

Des vastes travaux seront effectués sur l’ensemble des éléments du parc.

Parmi ceux-ci, les surfaces sportives, les jardins communautaires et la pataugeoire.

L’aménagement des stationnements représente la dépense la plus importante, soit 800 000$.

Pour le conseiller municipal, Dominique Lebeau, la Ville a trop tardé dans ce projet.

Il explique que le fait que le conseil à mi du temps à aller de l’avant avec le projet retardera inévitablement la mise en chantier de celui-ci.

« Comme conseil, on a un petit peu niaisé. On n’a pas été game. Je pense qu’on aurait dû plutôt arriver, avec une vision entre nous. Ensuite, la présenter au public », relate M. Lebeau.

Le projet sera entériné lors de la prochaine séance du conseil et la Ville ira par la suite en appel d’offre.

 

Auteur: Philippe Asselin

, ,

Les traverses piétonnières font encore jaser au conseil de ville de Longueuil

Le retrait d’une traverse piétonnière sur Saint-Laurent au coin de la rue Jean-Béliveau, dans le Vieux-Longueuil, a provoqué la grogne et l’inquiétude chez plusieurs citoyens.

Trois parents dont les enfants empruntent cette intersection pour aller à l’école ont témoigné de leur inquiétude lors de la séance du conseil de ville, mardi soir.

«J’ai, moi-même, deux petites filles que j’ai été reconduire. Très souvent, pour faire respecter le droit de passage, j’ai dû m’avancer avec le bras levé pour faire arrêter la circulation. Donc, nous réclamons le retour de la traverse avec une bonne signalisation et surtout une bonne brigadière», témoigne Guy Huot, un de ces parents.

Une demande partagée par la conseillère Josée Latendresse.

«Le chemin logique et naturel pour se rendre à l’école Sainte-Claire est aux coin de Jean-Béliveau parce que les rues avoisinantes font toutes un entonnoir et traversent à Jean-Béliveau. C’était un corridor tellement logique et naturel qu’avant il y avait un brigadier! Donc, il est urgent de remettre la traverse, de la sécuriser davantage et de recommander un brigadier avant la rentrée des classes», exige la conseillère.

La décision unanime d’enlever la traverse a été prise par la commission sur la circulation de la Ville sur laquelle siègent les conseillers Lorrayne Guay-Boivin, Xavier Léger et Stéphane Richer.

On écoute à ce sujet Monique Bastien.

«Tous les élus ont le loisir de signifier s’ils sont en accord avec les recommandations des experts de la Ville. Tous les élus ont le loisir d’échanger avec leurs collègues qui siègent à cette commission. Ces collègues ont adopté majoritaire, à l’unanimité, que la traverse soit enlevée parce qu’elle était dangereuse», martèle la conseillère du district Coteau-Rouge.

M. Léger affirme qu’il était absent lors de la prise de cette décision, sans quoi, il se serait opposé.

 

Auteur: Yessica Chavez

Trans Herbe pourra construire son réservoir de CO2
, ,

Trans Herbes pourra construire son réservoir de CO2

L’entreprise Trans Herbes de Saint-Bruno-de-Montarville pourra finalement construire son réservoir de CO2 hors terre sur son terrain de la rue Parent.

Le Comité consultatif d’urbanisme (CCU) et les conseillers municipaux ont approuvé une demande de dérogation mineure pour autoriser l’installation du réservoir.

La Ville accepte les nouvelles dimensions proposées par l’entreprise, soit cinq mètres de hauteur et non dissimulé par une clôture opaque.

Le CCU et les élus avaient d’abord refusé une demande semblable le mois dernier.

L’entreprise voulait ériger un réservoir visible de la rue d’une hauteur de dix mètres, ce que le comité d’urbanisme avait jugé beaucoup trop haut.

Trans Herbes se voit aussi accordé le droit de passer de 102 espaces de stationnement à 77 près du bâtiment existant.

Le tout sans aménager un îlot de verdure après une série de 25 cases de stationnement.

Auteur : Henri-Paul Raymond

Saint-Bruno adopte une nouvelle réglementation sur les animaux
, ,

Saint-Bruno adopte une nouvelle réglementation sur les animaux

Les propriétaires d’un animal de compagnie de Saint-Bruno-de-Montarville ne sont plus obligés de payer pour la licence de leur animal.

Elle est désormais gratuite en tout temps, mais il faut cependant l’enregistrer au Centre communautaire.

La conseillère, Marilou Alarie, a mentionné que seulement 10 % des citoyens achetaient la médaille pour leur animal domestique.

De plus, les élus ont adopté un nouveau règlement lors du conseil de ville hier soir qui permet d’emmener son chien avec soi dans les parcs municipaux.

Il faut que l’animal soit en laisse en tout temps.

La Ville interdit aussi de vendre, dans une animalerie située sur son territoire, des animaux qui ne proviennent pas d’un organisme accrédité et reconnu.

Écoutez Marilou Alarie.

Auteur : Henri-Paul Raymond

Longueuil s'attaque à l'herbe à poux
, ,

Longueuil s’attaque à l’herbe à poux

La ville de Longueuil envoie des équipes pour s’attaquer à l’herbe à poux sur son territoire.

Ces équipes vont donc patrouiller la ville au cours des prochaines semaines et tenter d’éradiquer le plus possible la plante.

Les travailleurs vont s’attarder aux grands boulevards et aux endroits ciblés par l’herbe nuisible.

L’herbe à poux semble avoir un penchant pour les emprises de voies ferrées, le bord des trottoirs, les chantiers de construction ou les terrains mal entretenus.

La Ville va procéder en juillet puisque c’est le mois où la plante s’apprête à sa floraison.

Auteur : Henri-Paul Raymond

Brossard veut créer une nouvelle réserve naturelle
, , ,

Brossard veut créer une nouvelle réserve naturelle

La Ville de Brossard souhaite que les parties qu’elle détient du Bois de Brossard soient reconnues en tant que réserve naturelle.

La Ville a envoyé une demande de reconnaissance au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Si cette demande est acceptée, le Bois de Brossard deviendra un des milieux naturels protégés les plus vastes de la Montérégie.

Auteur : FM 103,3

Le Centre sportif Pierre-Laporte va enfin ouvrir ses portes
, , ,

Le Centre sportif Pierre-Laporte va enfin ouvrir ses portes

L’attente tire à sa fin pour la population de Boucherville qui va enfin pouvoir découvrir le nouveau Centre sportif Pierre-Laporte.

La Ville annonce l’ouverture officielle pour le 9 septembre, dès 15 h.

Ce sera la conclusion de deux années de travaux et un investissement total de 34 M$.

Boucherville avait annoncé en novembre 2014, l’octroi de subventions de l’ordre de 10 M$ provenant des deux paliers de gouvernements.

La Ville est aussi allée deux fois en signature de registre pour la tenue d’un référendum, le premier sur le projet et  le deuxième sur le règlement d’emprunt.

Les travaux ont commencé en début d’année 2015.

On sait que Boucherville a annoncé ce mois-ci son intention de construire un autre centre multisports sur une partie du terrain de l’école secondaire De Mortagne.

Auteur : Henri-Paul Raymond

 

Saint-Lambert dépensera 500 000$ pour de l’équipement roulant et des services
, , ,

Saint-Lambert dépensera 500 000$ pour de l’équipement roulant et des services

La Ville de Saint-Lambert dépensera 567 000$ pour acheter et louer du matériel roulant pour son réseau routier municipal.

Un montant de près de 427 000$ sur cinq ans ira à la location de deux niveleuses avec chauffeur.

Le contrat est pour l’instant octroyé à : «Les entreprises Michaudville inc.», pour une durée d’un an.

La Ville ira en appel d’offres annuellement pour son renouvellement afin de respecter le budget total octroyé.

Puis, 117 400$ va servir à l’achat d’un tracteur à trottoir articulé sur roues avec équipement.

L’achat est fait auprès de «Location Robert et fils inc.» faisant affaire sous le nom Équipements Robert.

Enfin, Saint-Lambert va acheter une voiture compacte chez Toyota Duval pour la somme de 23 000$.

La Ville prévoit emprunter les sommes nécessaires au fonds de roulement et les rembourser sur un terme de cinq ans.

Auteur : Henri-Paul Raymond

, , ,

Une subvention de 9,5M$ pour le centre aquatique de Beloeil

La Ville de Beloeil obtiendra un tout nouveau centre aquatique, dont l’ouverture est prévue fin 2018, début 2019.

La nouvelle installation prévoit un bassin semi-olympique, un bassin récréatif, un espace de détente, des vestiaires et des bureaux administratifs.

Les gouvernements canadien et québécois ont annoncés, aujourd’hui, une subvention de 9,5 M$ à la Ville de Beloeil pour la construction de ce centre.

Ce montant équivaut à 60% de la facture du projet. Au total, le coût du projet est estimé à plus de 14,3 M$.

Avec cette subvention, la mairesse de Beloeil, Diane Lavoie, explique que le compte de taxes de ses citoyens n’augmentera pas.

L’idée de ce projet est née en 2012 et a pris plus d’importance en 2016. Ceci peut s’expliquer par la fermeture, survenue en 2015, de la piscine de l’école secondaire PolyBel, qui desservait la population de Beloeil.

Pour la mairesse et son équipe, la consultation publique était particulièrement importante dans ce projet.

Le référendum s’était soldé par un appui au projet d’un peu plus de 60% de la population.

La nouvelle installation prévoit un bassin semi-olympique, un bassin récréatif, un espace de détente, des vestiaires et des bureaux administratifs.

Auteur : Philippe Asselin

, ,

Saint-Bruno va lentement refaire son centre-ville

Saint-Bruno-de-Montarville va se redonner un centre-ville complètement refait, avec une nouvelle offre commerciale et une plus grande densité pour 2025.

C’est la volonté de la Ville avec son nouveau plan particulier d’urbanisme d’embellir et de dynamiser le secteur, où tout sera accessible à pied ou à vélo.

L’ensemble du projet, incluant l’investissement du privé, devrait coûter quelques centaines de millions de dollars, selon le maire Martin Murray.

Il dit que certains objectifs sont déjà définis auprès des promoteurs.

L’entreprise COGIR a acheté l’ancien emplacement de Natrel pour faire du développement immobilier, mais la Ville veut que les bâtisses gardent l’aspect villageois.

Une firme spécialisée a été mandatée pour repenser la configuration des rues et Saint-Bruno veut implanter trois pôles majeurs, comme mentionne le maire Murray.

Auteur : Henri-Paul Raymond